Humeurs & Chroniques Inspiration

2016 : année des femmes ?

femmes2016

Et si 2016 était l’année des femmes ? Des femmes entrepreneuses, numériques, geeks, sportives, politiques, économiques ? En ce début d’année, les femmes ont déjà la côte ! Vous n’avez rien remarqué ?

Les femmes se bougent et elles le font savoir !

Nommée en juillet 2011, Christine Lagarde, ancienne ministre de l’économie, a été reconduite à la tête du Fonds monétaire international pour cinq ans de plus. Toujours du côté des Etats-Unis, Hilary Clinton, « femme de » mais aussi femme de poigne et de pouvoir, poursuit sa campagne pour les primaires du Parti démocrate en vue de l’élection présidentielle de 2016.

Pour sa deuxième édition, le Monde Afrique a mis en lumière non pas les conflits mais l’essor africain qui prend de l’ampleur grâce aux femmes africaines.

En décembre dernier, lors de la COP 21, les femmes ont largement pris la parole. Grandes victimes du changement climatique, elles ont fait entendre leur voix depuis Le Bourget. Les femmes représentent 70% de la population vivant avec moins de 1 dollar par jour et assurent 60 à 80% de la production agricole dans les pays en développement. Elles veulent le changement, comme en témoigne le discours de Vandana Shiva, indienne et militante : «  la violence infligée à la Terre et l’injustice infligée à l’humanité font partie du même processus. La durabilité ne peut être séparée de la justice, des droits humains et de la paix », repris sur l’Humanité.

photogramme_000029

En quelques exemples médiatiques, nous observons que les femmes imposent leur vision, leur raison et leur point de vue. De plus en plus entendues, vues, écoutées et consultées, les femmes représentent un potentiel pour la société : en termes de progrès, d’innovation, de combat. Comment comparer les femmes aux hommes ? Est-ce que les femmes osent davantage ? Pour la deuxième année, Girls in Tech a publié son baromètre annuel concernant l’entrepreneuriat dans le secteur technologique. Seulement 15% des levées de fonds et 10% des montants levés sont faits par des femmes. Mais, leur poids économique commence à bien peser puisqu’en 2015, elles ont levé 90 millions d’euros (3,5 fois plus qu’en 2014 !).

Alors, comme l’a dit Marion Sarraut, première femme réalisatrice pour la télévision française lors d’un moment d’échanges à Bordeaux : « Mesdames, ne dites jamais que vous ne savez pas faire ! »

Bravo les femmes.

Femmes récompensées, applaudies et saluées. De nombreuses récompenses voient le jour pour mettre en lumière ces femmes innovantes et inspirantes, à l’image des Trophées des Femmes de l’Economie, des Trophées des Femmes de l’industrie ou des Femmes en or par Auféminin.

Aujourd’hui, le numérique représente une opportunité pour les femmes : il est doté de ressources infinies, utiles pour l’évolution de carrière et offre de nouvelles possibilités professionnelles grâce aux métiers d’avenir qu’elles peuvent investir. D’autre part, les femmes représentent une opportunité pour le numérique. Elles ont un rôle important à jouer dans notre société en changement : à elles d’imaginer et de créer, aux côtés des hommes, une société plus accessible et égalitaire avec l’aide de ces nouveaux outils.
De grands progrès sont encore à mener sur le champ digital : « seules 28% de femmes travaillent sur ce secteur, et elles ne sont à la tête que de 8% des entreprises innovantes » selon Social Builder. Mais, dernièrement, une étude largement diffusée sur la toile, a montré qu’elles sont plus compétentes dans le code, que les hommes : nous sommes en bonne voie !

La femme numérique est aussi félicitée et encouragée à être copiée. Lorsque nous nous plongeons dans l’ouvrage d’Isabelle Juppé, « La femme digitale », écrit en 2008, on se rend compte qu’en 8 ans, les femmes ont fait beaucoup de chemin, et qu’elles en avaient déjà fait beaucoup au début des années 2000.

Pour mettre en relief ces femmes blogueuses, geeks et entrepreneures du web, de nombreux événements sont organisés en leur honneur.

En janvier dernier, pour la deuxième année consécutive, Labcom et TF1 organisaient les Trophées de la Communication Digitale au féminin. Présentée par Christophe Beaugrand, la cérémonie a récompensé 6 femmes dans les catégories suivantes : Directrice de la communication, Dirigeante, Journaliste, Blogueuse, Esprit d’entreprendre, Initiative sociale ou environnementale. Avant d’en arriver à ce stade, ces candidates ont pu tester, tenter, imaginer, créer et mener à bien un projet grâce aux outils du numérique.

Souvent, ces initiatives sont portées par d’autres femmes, motivées pour l’égalité, la mixité, l’investissement et l’engagement des femmes dans une société en mouvement.

Les femmes au service des femmes

La Journée internationale de la Femme est organisée tous les 8 mars, depuis 1910. « C’est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l’avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes » (ONU). Bien que cette célébration soit reprise dans des contextes médiatiques, marketing ou politiques, la femme est célébrée et mise en avant toute l’année.

Le projet #JamaisSansElles, porté initialement par des entrepreneurs et personnalités du numérique comme Tatiana F. Salomon, Guy Mamou-Mani, Gilles Babinet, Benoit Thieulin, Alexandre Jardin ou Natasha Quester-Séméon, s’est lancé en ce début d’année 2016. L’objectif ? Qu’il y ait plus de femmes invitées à intervenir sur des tables rondes, comités d’experts, réunions et autres débats. Un projet de création d’association loi 1901 est désormais en cours pour poursuivre la campagne de mobilisation au-delà de la toile.

Organisés autour du 8 mars, de nombreux événements sont créés par et pour les femmes.
Le 10 mars, c’est aux Folies Bergère que la 4ème édition de la Journée de la Femme Digitale, fondée par Delphine Rémy-Boutang, directrice de l’agence The Bureau, et Catherine Barba, entrepreneure du numérique, prendra ses quartiers.
Le forum ELLE Active propose chaque année de nombreuses rencontres partout en France. Après Lyon, le 1er février dernier, c’est à Paris que l’événement s’installera, début avril. Pour la première fois, Bordeaux accueillera le forum avant Marseille, prévu en octobre.

Puis, à l’échelle locale, les villes organisent leurs propres manifestations. A Bordeaux, les femmes se donnent rendez-vous pendant trois jours pour rencontrer, échanger, s’inspirer et se former. La ville convie toutes les femmes (et les hommes) aux Sociétales. Conférences, temps d’échanges, workshops et autres ateliers seront proposés à toutes les curieuses et les motivées qui souhaitent entreprendre ou changer de voie professionnelle. La Directrice générale du Women’s ForumJacqueline FranjouArielle Carminatti-Rabasse du MEDEF, la Présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte et l’ancienne Secrétaire d’Etat Rama Yade y sont attendues.
En avril, dans le cadre de sa Semaine Digitale, la ville de Bordeaux organise une journée spéciale autour des femmes et du numérique. Pour réunir tous ces rendez-vous bordelais au féminin, un blog confine toutes les dates et programmes qui vont rythmer les agendas des bordelaises : rendez-vous sur bordeauxfeminin.fr !

« Le bonheur est une femme » – F. Nietzsche

La petite bourde du gouvernement autour de la création d’un « Ministère des Femmes, de l’Enfance et des Droits des femmes » motiverait-elle encore plus les femmes à s’affranchir de ces stéréotypes d’antan ? A méditer…

 

 

Laura2

Vous devriez aimer...

Aucun commentaire

Répondre