Lifestyle

Bilan des lectures d’été

lecturesdete

Et toi, tu lis quoi ?

J’ai toujours aimé parcourir les avis de lecteurs, découvrir des auteurs et leurs univers littéraire. Lectrice assidue, j’aime me laisser porter par toutes sortes de lectures. Je peux être emportée par une intrigue et finir le livre en une après-midi tout comme savourer, prendre le temps et lire quand je le peux/veux.

Ce que j’ai vraiment apprécié à la fin de mes études, c’est que nous étions enfin libres de nos lectures ! J’ai toujours eu horreur de lire par obligation. Quel plaisir de partir en découverte, de laisser libre cours à sa curiosité, de parcourir les étages de livres, rencontrer des libraires passionnés et se faire conseiller.

En cette rentrée, retour en arrière sur mes lectures d’été !
Entre livres trainant sur ma table de chevet, diverses recommandations de mon entourage et autres découvertes, je souhaite que vous soyez émerveillés à travers ces romans, comme je l’ai été !

Douglas Kennedy, Cet instant-là
Lecture-Douglas Kennedy-Cet instant là
Le résumé : Écrivain new-yorkais installé dans le Maine, Thomas Neesbitt, la cinquantaine, reçoit à quelques jours d’intervalle deux courriers qui le replongent dans son passé : d’abord les papiers du divorce d’avec celle qui fut sa femme pendant plus de vingt ans, puis le journal de son premier amour, rencontré à Berlin vingt-cinq ans auparavant.1984. Parti à Berlin pour écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour Radio Liberty, la radio de la propagande américaine. C’est là qu’il rencontre Petra, sa traductrice. Entre l’Américain et l’Allemande de l’Est récemment passée à l’Ouest, c’est le coup de foudre, intense, total, dévastateur. Thomas va peu à peu découvrir l’histoire dramatique de Petra : son mariage avec un intellectuel auto-destructeur, la naissance de leur fils, Johannes, la mort suspecte du mari, sa propre arrestation par la Stasi, son échange avec des espions est-allemands, son passage à l’Ouest, hélas, sans Johannes. Thomas est bouleversé, rien désormais ne semble pouvoir séparer les deux amants…

 

 

Mon avis : Douglas Kennedy a le don de nous faire voyager dans ses romans, où se mêlent généralement amour, passion, secret, suspense. Fan de l’auteur, je trouve ses histoires faciles à lire et prenantes à la fois ; on ne tourne pas autour du pot, ça avance, mais le suspense nous maintient jusqu’à la dernière page.
Sur fond de guerre froide, nous prenons connaissance de personnages très bien imaginés, travaillés, avec une histoire propre à chacun. On se hisse dans une belle histoire, entre voyage historique, romance, géopolitique et souvenir : un roman à dévorer en cet été indien !

Harlan Coben, Six ans déjà

Lecture-Harlan Coben-Six ans déjàLe résumé : Six ans ont passé depuis que Jake a vu Natalie, la femme de sa vie, en épouser un autre. Six ans à lutter contre lui-même pour tenir sa promesse de ne pas chercher à la revoir. Et puis un jour, une nécro : Natalie est veuve. Et soudain, l’espoir renaît. Mais aux funérailles, c’est une parfaite inconnue qui apparaît. Où est Natalie ? Pourquoi s’est-elle évaporée six ans plus tôt ? Jusqu’où lui a-t-elle menti ?

Mon avis : GÉ-NI-AL. Une enquête, des rebondissements, des situations cocasses. Où est-elle bon sang ?
Livre assez court, qui se lit très rapidement, le lecteur est empêtré dans l’enquête et c’est vivant, ça bouge ! On ne s’ennuie pas. Nous devenons un véritable détective qui imaginons tous les scénarios possibles au fil des pages.

 

 

 

 

Harlan Coben, Tu me manques

Lecture-Harlan Coben- Tu me manquesLe résumé : Kat Donovan est flic à New York. Comme son père, comme son grand-père avant elle, presque comme une malédiction familiale.Kat est jeune, plutôt mignonne, mais célibataire. Alors, quand la renversante Stacy, sa meilleure amie, l’inscrit sur un site de rencontre, Kat cède, se connecte, surfe… et tombe soudain sur Jeff, son premier amour. Celui qui l’a quittée sans un mot juste après le meurtre de son père, il y a dix-huit ans. Après un premier contact froid, étrange, le doute s’installe. Qui est-il vraiment ?Au même moment, un adolescent vient lui faire des révélations troublantes. Des révélations qui télescopent les apparences, ébranlent les certitudes et font ressurgir un effroyable passé…

Mon avis : Les pouvoirs de la toile sont au centre de ce roman d’Harlan Coben sorti cette année. A chaque fin de chapitre, on éprouve ce besoin irrésistible d’entamer le suivant pour découvrir les vérités : plusieurs histoires se mêlent autour de Kat, héroïne de l’histoire. Son père, son ex, l’affaire en cours… Plusieurs enquêtes sont à mener de front pour la jeune new-yorkaise qui n’a pas tout compris aux différents épisodes de son passé.

Au fil des pages, vous découvrirez plusieurs histoires qui vous maintiendront éveillés toute la nuit à coup sûr !

Olivier Bourdaut, En attendant Bojangles
Prix du Roman des étudiants France Culture – Télérama 2016

Lecture Olivier Bourdeaut BojanglesRésumé : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Mon avis : J’ai découvert ce livre lors d’un colloque, fin août. Refusé chez beaucoup d’éditeurs, le manuscrit s’est retrouvé au sein des Editions Finitude, au Bouscat, près de Bordeaux. Le roman a reçu une ribambelle de Prix et une reconnaissance des lecteurs qui ont répondu présents en librairie !
Dévoré lors d’un trajet en train, je ne me suis pas lassée de découvrir au fil des pages cette histoire magnifique, rocambolesque, bienheureuse et attendrissante de cette famille que nous pourrions qualifier de « décalée ».

Vous y retrouverez de l’extravagance, de la tendresse et surtout beaucoup d’amour entre les membres de cette famille hors du commun, qu’on adopte dès les premières pages !

Blandine Le Callet, Une pièce montée

Lecture Blandine Le Callet Une pièce montée

Résumé : Une cérémonie de mariage marquée par la présence d’une enfant trisomique dans le cortège d’honneur, un curé aux inflexions étranges, des fêlures familiales, des aigreurs et quelques secrets : Blandine Le Callet donne sa vision du couple, du tissu familial, de la bourgeoisie et de l’amour en général. Une pièce montée a pour toile de fond un mariage à la campagne dans la bourgeoisie de province.

Mon avis : Un petit bijoux qu’on m’a donné récemment et que j’ai lu très vite car assez court. Immergé dans un mariage, vous le vivez à travers l’histoire, les agissements et le regard de quelques invités – parfois ceux qu’on attend pas par ailleurs.
Entre jalousie, secret de famille, méfiance, hypocrisie, joie : bienvenue dans la famille !
Un roman qui date un peu (2006), mais dont certains épisodes peuvent parler à toutes les générations !

 

 

 

Paula Hawkins, La fille du train

Lecture Paula Hawkins La fille du train Emily BluntRésumé : Vous ne voyagerez plus jamais comme avant…Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis : Si vous avez lu « Les apparences » de Gillian Flynn et vu le film dérivé intitulé « Gone girl », vous apprécierez ce livre ! J’étais impatiente de le lire car le film sort au cinéma en octobre. Et j’ai pas du tout été déçue. Dans la campagne anglaise, le suspense, la jalousie, l’amour, la violence et l’interrogation se mêlent.

À travers le personnage fragile de Rachel, qui fantasme un peu trop sur un couple qu’elle aperçoit chaque matin en faisant son trajet en train, vous vivrez une enquête à ses côtés, malgré ses déboires amoureux et alcooliques. J’ai trouvé ce polar superbe, autant que Stephen King ! J’ai maintenant hâte de voir le film ! Je vous laisse découvrir la bande-annonce, avec une Emily Blunt que l’on ne reconnait plus… (bien loin de son rôle dans Le Diable s’habille en Prada en tout cas …).

 

 

Bonus : Marie-Laure Hubert Nasser, La carapace de la tortue

Prêté, je ne l’ai pas sous la main (d’où son absence dans la pile figurant sur la photo…).
Mais je vous recommande ce petit bijou made in Bordeaux !

Lecture Marie Laure Hubert Nasser La carapace de la tortueRésumé : « Oui… je suis venue sur terre comme une tortue, encombrée d’une carapace. Qui rentre la tête quand le monde extérieur est trop douloureux. » Clotilde cache ses complexes derrière d’amples vêtements. Après avoir tenté sa chance à Paris, cette jeune Bordelaise revient au pays grâce à sa grand-tante. Sous des dehors revêches, Thérèse a prévu pour sa petite-nièce un strict programme de remise en forme. Avec l’aide de tous les voisins qui ont au préalable passé un casting impitoyable, Clotilde devra sortir de sa réserve.

Mon avis : Bordelaise que je suis, j’étais enchantée de découvrir le premier livre de Marie-Laure Hubert Nasser. On y suit l’évolution de Clotilde, complexée mais tellement passionnée ! Au fil des pages, on (re)découvre Bordeaux, la Rue Ferrère, le CAPC ou le Jardin Public. On rencontre des personnages hauts en couleur, qui vont croiser le chemin de Clotilde dans des situations cocasses ou pour des raisons diverses mais pas anodines. Un roman qui fait sourire, qui émeut, qui réchauffe, qui attendrit. Une petite perle à lire… et à prêter (ou à offrir !).

 

Et pour finir, (re)lisez « Moka » de Tatiana de Rosnay !
Le film adapté du roman est projeté en ce moment dans les salles obscures !

 

Et toi, tu lis quoi ?
Tu vas lire quoi ?
Tu me recommandes quoi ?

 

Vous devriez aimer...

Aucun commentaire

Répondre