Carnet de route Madrid Voyages

Tolède en 48h top chrono !

Bienvenue à Tolède

À l’occasion du week-end pascal, nous sommes descendus sur Tolède pendant… 2 jours !
Une excursion rapide et facile d’accès depuis Madrid, Tolède se situant à 70 km environ au sud de la capitale espagnole.
Un séjour court, sportif et culturel, pendant lequel nous avons découvert l’histoire et l’architecture d’une ville à part. Dès que vous sortez de la gare ferroviaire, on est tout de suite happé par l’entrée de la cité : haut perchée, rocheuse, ancestrale et entourée du Tage, fleuve qui va se jeter dans l’Atlantique, côté Portugal.

Bref, nous voici à Tolède où ça monte, ça descend, ça grimpe, et où les pavés ne se font pas rares ! Les talons sont à proscrire ! On s’arme d’une bonne paire de chaussures de marche et c’est parti !

Entrée de Tolède

Tolède, pourquoi la ville est-elle connue ?

Tolède est surnommée la « ville des trois cultures ». Durant une large partie de son histoire, elle a vu cohabiter les trois religions monothéistes dans la paix, la tolérance et le respect. Ainsi, catholiques, juifs et musulmans ont coloré cette ville tout au long du XIe siècle. Cette cohabitation se ressent particulièrement dans l’architecture, les constructions et les monuments à visiter où les trois styles se mêlent et laissent transparaître une histoire médiévale fascinante.

Anecdotique mais pas inintéressante, la ville de Tolède était également l’ancienne capitale espagnole, sous le règne de Charles Quint. Histoire de goût, son fils, n’appréciant pas la ville, a décidé de transférer la capitale du royaume à Madrid…

Tolède est également connue pour ses épées et sa production d’acier : la ville a vu les techniques lui être importées du monde perse. D’ailleurs, en vous baladant, n’hésitez pas à rentrer dans les armureries, coutelleries et autres magasins d’épées.

Se rendre à Tolède et y loger

Tolède se situe à une vingtaine de minutes en train, depuis la gare d’Atocha de Madrid. Sauf si vous descendez complètement en voiture (7h de route depuis Bordeaux, 12h de route depuis Paris…), vous êtes obligés de passer par Madrid. Atterrissez à l’aéroport de Barajas, empruntez le métro de Madrid pour rejoindre Atocha, et vous voilà partis pour Tolède ! Vous vous en sortirez pour un aller-retour Tolède/Madrid pour 20 euros par personne environ.

Côté logement, vous avez l’embarras du choix. Plutôt camping ? El Greco est très bien côté. Situé aux portes de la ville, il vous offrira un joli point de vue face au Tage. Plutôt hôtels ? De nombreux établissements vous accueillent à Tolède, les prix variant de 50 à plus 200 euros la nuit… Des auberges de jeunesse sont également possibles.

De notre côté, nous avions trouvé un logement Airbnb. Mais attention : les logements ne sont pas très nombreux, les bons plans sont pris d’assaut, réservez vite !
Idéalement situé – au pied d’une des entrées du centre historique, accessible par escalators ! – nous nous en sommes sortis pour 40 euros la nuit. Plutôt bon plan !

Tolède

Les choses à voir à Tolède… si vous y êtes pour une visite express

En deux jours, nous avons quasiment réussi à visiter les principaux musées et monuments, goûter les spécialités et se permettre de se poser.
Armés de notre Routard, nous avions planifié notre séjour pour ne pas passer à côté des priorités. L’organisation du séjour nous a permis de découvrir quels étaient les endroits pris d’assaut par les touristes. Pour s’assurer de ne pas perdre de temps dans les files d’attente, j’avais tout prévu dans mon petit carnet !

Arrivés peu avant 10h à Tolède, nous nous sommes directement dirigés vers la Catedral. Nous étions là à l’ouverture, et nous avons bien fait tant il y avait du monde lorsque nous en sommes sortis !
Quand on a lu Les Piliers de la Terre – même si cela n’a rien à voir – on ne peut qu’admirer ce lieu impressionnant. Commencée eu XIIIe siècle, il aura fallu près de 200 ans pour la construire. Lorsque vous entrez, vous ne savez pas quoi regarder en premier tellement tout vous paraît vertigineux. Vous voici sous des voûtes immenses et la nef est très longue ! Aidé par l’audioguide que l’on vous remet, vous êtes guidés dans chaque partie de la cathédrale.

Au total, nous avons dû y rester une bonne heure et demie. L’entrée pique un peu… 20 euros. Mais ça vaut le coup !

La Catedral de Toledo

L’après-midi, nous avons visité la Iglesia de San Ildefonso o de los Jesuitas. Un bâtiment clair à l’intérieur qui a tout le mérite d’être visité car il offre la possibilité de grimper dans ses tours jumelles. Dès que vous arrivez tout là-haut, à vous cette vue imprenable sur la ville ! La cathédrale est face à vous, l’Alcàzar, les différents palais, les ruelles, le Tage qui s’étend au loin, les lointains plateaux de verdures et de plaines montagneuses…

Un petit détour par la Iglesia San Roman, el Museo de los Concilios y de la Cultura visigoda. Un lieu à l’histoire étonnante puisque wisigothe à ses origines, transformée en mosquée par la suite et redevenue église ensuite.
Eglise mais aussi musée, le lieu renferme des restes archéologiques de l’époque wisigothe. À voir rapidement donc.

Enfin, nous avons terminé par la Mezquita del Cristo de la Luz. Ancienne mosquée de Tolède transformée en église par la suite et aujourd’hui musée. Une architecture étonnante par ses coupoles qui la compose. Une visite rapide à faire, en écoutant l’audioguide vous racontant cette histoire assez étonnante de ce monument.

Malheureusement, nous n’avons pas pu visiter l’Alcazar, actuel musée de l’armée tolédane. Autrefois palais, puis forteresse et résidence de Charles Quint entre autres, ce lieu magistral surplombe la ville. Un édifice aux mille vies, qui renferme aujourd’hui des collections d’armes blanches, à feu, canons, drapeaux, uniformes…
Un conseil : surveillez bien les horaires d’ouverture des monuments !
Le musée ferme par exemple à … 17h !

Ce que nous n’avons pas pu faire non plus sont les Museo de tapices y tectiles de la catedral, Museo del Greco – je regrette particulièrement, mais j’y reviendrai ! -, et les synagogues présentes à Tolède.
Je vous invite à découvrir ces lieux qui sont très bien notés sur les guides touristiques !

Ce qu’on y mange, ce qu’on ramène

Durant notre séjour, j’avais noté les restaurants « typiques », ceux présentant des spécialités de la région. Pas évident de démêler les « vrais » restaurants des attrape-touristes. Mais nous avons quand même pu goûter de bonnes choses !

Côté salé : goutez donc les carcamusas ! Nous avons dégusté ce plat dans un restaurant sympa et bon marché, proche de l’Alcazar. Il s’agit d’un ragoût de porc, à la tomate, légèrement pimenté accompagné de chorizo et petits pois. Il nous a été servi avec des pommes de terre vapeur. On s’est régalé !

La Casa Cuartero vous propose un assortiment de spécialités tolédanaises. J’ai voulu y goûter du fromage au vin parce qu’il est… violet !  Malheureusement, il n’était pas possible de le goûter sans l’acheter. Dommage, j’aurais voulu me faire une idée avant d’en ramener !

Côté sucré : le mazapan a la côte ! Cette pâte d’amande est cuisinée à toutes les sauces. C’est pas vraiment mon pêché mignon, mais si vous voulez en goûter du bon, du vrai, rendez-vous à la Casa del Mazapan ou à Santa Rita pour les valeurs sûres.

Pour les souvenirs, nous n’avons rien ramené. Mais autour de la cathédrale, de nombreux magasins vous attendent ! Bijoux, épées, couteaux, livres… il y en a pour tous les goûts !

Tolède by night

Pourquoi il faut y aller ?

Tolède est une ville apaisante ! Il fait bon de se promener à Tolède, pendant une journée, un week-end ou quelques jours ! À quelques kilomètres de Madrid, on se dépayse un petit peu. Selon les quartiers, vous avez l’impression de traverser la mer Méditerranée.

C’est aussi très sport car la ballade s’effectue selon les pentes plus ou moins sévères…!
Les touristes – les appareils photo – y sont nombreux : il faut parfois faire preuve de patience, se frayer un chemin, jouer des coudes, mais ça vaut le coup !

Alors, vous prenez vos billets ?

Vous devriez aimer...

Aucun commentaire

Répondre