Carnet de route Voyages

Une virée jazzy à Narbonne

selahsue

Saviez-vous que Narbonne était la dernière colonie romaine de la Gaule, et donc surnommée comme étant la « fille aînée de Rome hors d’Italie » ? Maintenant oui !

Fin juillet, avec l’agence, nous sommes partis découvrir l’Aude et la ville de Narbonne.  Partis depuis Bordeaux sous un ciel timide mais prometteur, nous sommes arrivés 4 heures plus tard à l’ombre des oliviers et lavandiers en fleur et aux sons des cigales bien sûr. Comme chaque année en juillet, entre les vignes et la mer, la capitale audoise accueille le festival de Jazz à l’Hospitalet au sein du Domaine du même nom. En 2016, quatre têtes d’affiche étaient programmés. Si l’événement se veut très jazzy, il accueille des artistes qui réinterprètent le genre en y mettant quelques soupçons de soul, de swing voire de reggae à certains égards.

Selah, Diana, Johnny et Jamie : rien que ça !

Imaginez un peu. Vous voici installé dans un hamac, à l’ombre, bercé par le chant des cigales, un rosé frais dans la main et à l’écoute de la grande Diana Krall… C’était le cadre du festival Jazz à l’Hospitalet que proposait le groupe des vins Gérard Bertrand implanté à Narbonne durant chaque soir, entre le 28 et le 31 juillet dernier.

Selah Sue, Jamie Cullum, Johnny Clegg et Diana Krall sont venus mettre le feu pendant 4 jours, sur la scène du Domaine l’Hospitalet face à plus de 6 000 visiteurs au total ! Après un diner fabuleux préparé par le chef Chabert, les convives étaient invités à « passer de l’autre côté » pour découvrir l’artiste de la soirée.

Capture d’écran 2016-08-02 à 22.35.50

Raffinement, détente et gourmandise

Le Domaine de l’Hospitalet se trouve dans les hauteurs de Narbonne. Il se niche au coeur d’une infinie de vignes implantées sur d’autres domaines. Bordelaise que je suis, je ne me suis pas lassée de découvrir le coin et la vigne provençale que je connais mal.

Dans l’Aude, et plus généralement dans le Midi, on cultive cet art de vivre très relaxant, teinté de détente, de rires, de simplicité, de chaleur – et pas uniquement celle provoquée par la météo. Les gens sont agréables, l’accent est chantant, les lieux sont remplis d’histoire.

Lors du festival Jazz à l’Hospitalet, tous ces ingrédients étaient réunis chaque jour. Bien que je travaillais pour l’événement, je ne me suis pas lassée de ce paysage magnifique, de cette douceur de vivre et de la programmation proposée.

#JazzHospitalet : une vraie découverte et de bons souvenirs gravés dans ma mémoire.

 

 

Laura2

Vous devriez aimer...

Aucun commentaire

Répondre