Lectures

Dernières lectures #4

Bilan lectures - numéro 4

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas écrit un nouvel article sur les lectures récentes. Et à l’approche de la Fête des mères, Fête des pères, des ponts, jours fériés et des journées qui s’allongent à l’approche de l’été, peut-être que cette nouvelle liste vous donnera quelques idées – cadeaux à faire ou pour vous !
___

Sentinelle de la pluie, Tatiana de RosnaySentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay

Résumé : Rien n’empêchera les Malegarde de se retrouver à Paris pour fêter les soixante-dix ans du père, arboriste à la réputation mondiale, pas même les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Ville Lumière. La crue redoutée de la Seine est pourtant loin d’être la seule menace qui pèse sur la famille.

Comment se protéger lorsque toutes les digues cèdent et que l’on est submergé ? Face au péril, parents et enfants devront s’avouer ce qu’ils s’étaient toujours caché. Tandis qu’en miroir du fleuve les sentiments débordent, le drame monte en crescendo, démultipliant l’intensité des révélations.

Mon avis : Ça faisait teeeeeeeeellement longtemps que j’attendais le « retour » de Tatiana ! Avec Sentinelle de la pluie, elle m’a (encore) eue ! J’attendais son nouveau roman avec impatience ! J’étais tellement pressée que je n’ai pas attendu la sortie du format poche. Un jour que j’attendais un train à Montparnasse, je me suis précipitée au Relay le plus proche et j’ai embarqué le grand format sous le bras. Et non, j’ai délicieusement attendu d’être chez moi, au calme, avec un bon thé, pour le déguster. Oui, le déguster. Car avec Tatiana de Rosnay, généralement, on s’embarque dans l’intrigue et on ne décroche pas. Je me suis donc fait violence et pris plaisir à étaler ma lecture (en très peu de jours, il faut l’avouer).

Tatiana de Rosnay signe là un livre tellement actuel, excitant et intense. La tension monte – dans Paris comme chez les Malegarde. On a le droit à deux situations de suspense que l’on suit en même temps. Un vrai « symbole » bien étiré au fil des pages : le temps est compté, il faut que ça cesse, il faut s’activer, il faut que ça sorte, il faut faire vite. C’est haletant. C’est émouvant. Découvrez-le… sans attendre !

 

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan 

Résumé : Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre.
Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.

Mon avis : Je me demande vraiment ce que je faisais avant de découvrir et de me plonger dans l’œuvre de Delphine de Vigan. Il n’est jamais trop tard pour se plonger dans une œuvre d’un auteur me direz-vous. Et heureusement ! Car après avoir lu D’après une histoire vraie dont je vous parlais précédemment, je suis allée me plonger dans Rien ne s’oppose à la nuit – qu’elle aborde d’ailleurs dans le premier livre cité.

Un livre autobiographique, écrit suite au suicide de la mère de l’auteure. Une lecture peu confortable, gênée parfois, qui laisse transparaître une histoire familiale semée d’embuches, de tristesses, que Delphine de Vigan fait remonter. Quels ont été les points de départ, quelles causes, quelles conséquences ? Plongez dans une quête menée par l’auteure, qui dépeint au fur et à mesure une histoire familiale sombre, et dont les conséquences en seront souvent malheureuses. Un livre fort, personnel, passionné. Un réel cri d’amour d’une (petite) fille qui ne connaissait pas aussi bien sa mère avant qu’elle ne parte. Très grand roman.

 

La fille d'avant, JP Delaney

La fille d’avant de J.P. Delaney

Résumé : C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession.

Mon avis : Un appât. Trop beau pour être vrai. Mais qui hésiterait une seconde face à cela ?
Bienvenue au One Folgate Street où tout est étrangement beau, minimaliste, parfait, sans le moindre défaut. C’est grandiose, magnifique. Une pépite architecturale… louée pour trois copecs. Nos héroïnes vont foncer, bien entendu. Mais à quel prix ?
Ce livre, teinté de manipulation, d’hésitation, de passion dévorante voire dévastatrice, est haletant. La couverture où s’hérigent le blanc et le rouge, vous donne déjà un aperçu de ce qui vous attend. « Ne pas se fier aux apparences », « l’habit ne fait pas le moine »… oui, je pense que ces expressions ont leur place dans la description. Bonne lecture !
(Et n’oubliez pas de vérifier votre bail après ça ahahah !)

 

Ma cousine Rachel, Daphné du Maurier

Ma cousine Rachel de Daphné du Maurier

Résumé : Philip, sans la connaître, déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu étroitement uni dans leur beau domaine de Cornouailles, a épousée soudainement pendant un séjour en Italie.

Quand Ambroise lui écrira qu’il soupçonne sa femme de vouloir l’empoisonner, Philip le croira d’emblée. Ambroise mort, il jure de le venger.

Sa cousine, cependant, n’a rien de la femme qu’imagine Philip. Il ne tarde pas à s’éprendre d’elle, à bâtir follement un plan d’avenir pour finir par buter sur une réalité de cauchemar.

Ce don du suspense psychologique, que le nombreux public de la célèbre romancière anglaise lui reconnaît dans chacune de ses oeuvres, est particulièrement présent dans Ma cousine Rachel.

Mon avis : Tombée dans la marmite des œuvres de Daphné du Maurier – merci Tatiana de Rosnay ! -, je n’ai pas pu m’empêcher de découvrir Ma cousine Rachel, qui a été à l’affiche il y a quelques mois d’ailleurs. Bilan de lecture un peu mitigé ; un peu longuet au début, rébarbatif, lent. Jusqu’à LA rencontre entre Philip et Rachel où tout s’est accéléré. Même si la force de ce roman réside dans le non-dit, la suggestion, l’interprétation. C’est subtil et ça en devient machiavélique. Peut-être avais-je mis la barre trop haut en m’attendant à un Rebecca bis ? Toujours est-il que c’est toujours un grand plaisir de lire les intrigue tendue de Daphné du Maurier…

Ma prochaine proie ? L’Auberge de la Jamaïque ou le Bouc émissaire

 

La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joël Dicker

La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker 

Résumé : À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans… Lire la suite la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Mon avis : Je retiendrai juste une citation qui arrive en fin de livre et qui a exactement décrit le sentiment ressenti dès que le livre refermé : « Un bon livre, c’est un livre que l’on regrette d’avoir terminé ».

Alors, foncez. Ce livre est un bijou : contemporain, dramatique, drôle, inspirant, excitant, tendu, émouvant… Rien que le résumé doit vous donner l’eau à la bouche. Mon avis est plutôt court : lisez-le !

Sachez qu’une adaptation en série doit voir le jour. Si j’étais vous, je me précipiterai sur le livre original avant de le découvrir en fiction.

Et sinon, La Disparition de Stephanie Mailer est sur ma liste de prochaines lectures. Joël, je ne te quitte plus !

 

Et vous, quelles sont vos récentes/prochaines lectures ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer...

Aucun commentaire

Répondre