Lectures

Dernières lectures #5

Revue des dernières lectures n°5

Vous êtes en panne d’inspiration lectures ?
Vous cherchez de nouvelles intrigues à vous mettre sous la dent ? J’ai peut-être la solution !
Et en plus, ce sont bientôt les fêtes de Noël… Vous avez ainsi de quoi piocher dans cette nouvelle revue des dernières lectures !
Attention, certaines sont en cours. Mais je voulais vraiment vous en toucher deux mots – et vous inviter à vous faire une idée. Bonne(s) lecture(s) !
___

Tout le monde ne raffole pas de brocolis, livre de Camille ChoplinTout le monde ne raffole pas des brocolis de Camille Choplin

Résumé : Corinne, quinquagénaire fraîchement divorcée, vite à 100 à l’heure entre son entreprise de wedding planner et les hommes qu’elle croque allègrement, surtout s’ils ont la moitié de son âge. L’écologie ? Elle a déjà du mal à prendre soin d’elle, alors s’occuper de la planète, très peu pour elle !

Sa fille Amandine est complètement perdue en école de commerce. Gagner beaucoup d’argent comme ses parents, pour quoi faire ? Elle a besoin d’autre chose… reste à savoir quoi exactement.

Leur voisine Charlotte est une écolo engagée à tendance radicale. Jeune maman trentenaire, elle fait de son mieux pour laisser l’empreinte la plus légère possible sur terre. Chez elle, tout est bio, local, de saison, fait maison, zéro déchet… Ce qui a le don d’amuser, voire agacer, son compagnon Alexandre. Au cours d’une année, au fil des rencontres et des saisons, chacune va faire ses propres expériences et découvrir qu’une autre façon de vivre est possible. Parfois, il suffit d’un rien pour modifier ses habitudes, être en harmonie avec la nature, les autres… et avant tout soi-même !

Mon avis : Si vous avez apprécié la lecture de « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano, vous approuverez le premier roman de Camille Choplin, connue sous le nom d’Ecologirl, blogueuse incontournable de la sphère écolo et développement durable.
À travers trois portraits liés, on plonge dans différents quotidiens – qui peuvent s’apparenter aux nôtres. Et c’est malin ! Oui ! Car ça nous fait vite réfléchir sur nos propres habitudes. Un roman « feel-good », avec lequel on passe un bon moment et dont la lecture peut s’avérer productive et instructive. On apprend pleins de choses au fil des pages, qui regorgent d’une ribambelle d’astuces pour prendre soin de soi, des siens et de sa planète. Le roman de Camille Choplin ne moralise pas, il informe, instruit et déroule des exemples d’habitudes, de structures, d’organisations positives pour préserver notre environnement, changer notre façon de vivre, de consommer, de manger… Parmi les trois personnages principaux, un m’a particulièrement énervée. Mais peut être était-ce l’objectif : me faire cogiter sur mon quotidien à moi, m’interroger, prendre du recul, se rendre compte que… Camille Choplin est une écolo assumée qui propage les bonnes ondes pour un mieux vivre, pour soi et pour la planète. Elle milite « pour le bon sens ». Et ça transparaît dans son premier roman, « Tout le monde ne raffole pas des brocolis ». Elle ne reste pas sur un discours hyper rigide, bien au contraire ! Elle ouvre les questionnements, en plaçant dans son livre, des profils qui restent à convaincre – et qui peuvent être nous-même ! Et elle le fait magnifiquement ! Elle ne pointe pas les méchantes personnes qui ne font pas attention. Elle constate et propose, via l’intrigue, des solutions pour changer, pour faire sa part du petit colibri ! Ça se fait en douceur et c’est chouette !

Ce livre est à offrir aux sceptiques – mais ouverts d’esprit -, aux plus jeunes, aux plus âgés qui pensent que c’est déjà fichu. C’est positif, dynamique, rassurant. Bref, l’abus de diffusion de ce bijou est vivement recommandé !

Je suis Pilgrim, livre de Terry HayesJE SUIS PILGRIM de Terry Hayes

Résumé : Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un zoologiste, père de famille, décapité en public sous le soleil d’Arabie Saoudite. Le directeur adjoint d’un institut médical énucléé en Syrie. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un dénommé Pilgrim.

Pilgrim n’existe pas officiellement.

Sous ce nom de code se cache un homme qui, autrefois, a dirigé une unité d’élite des services secrets et qui, avant de se retirer dans l’anonymat le plus total, a écrit un livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Un homme rattrapé par son passé d’agent secret.

Un thriller d’espionnage exceptionnel, mélange de Homeland et de Jason Bourne.

Mon avis : On m’a offert ce roman avant l’été. Gros pavé, j’ai attendu avant de le démarrer. Puis, les vacances approchant, je me suis lancée. Au début, on se perd un peu : plusieurs intrigues se chevauchent, on remonte le temps, on change de lieu… c’est un peu long, on se perd dans le récit écrit à la première personne. Mélange d’histoire géopolitique, espionnage, thriller… ça donne le tourni. Puis, au fur et à mesure des pages, ça se précise, ça y est, on est lancé dans l’intrigue, le suspense. Nous suivons Pilgrim, qui nous raconte son histoire, l’enquête, la quête. On retient son souffle et on tourne les pages vite car les minutes sont comptées. Des Etats-Unis au le Moyen-Orient, de l’Allemagne à la Tunisie… Préparez-vous pour un polar haletant, surprenant, effrayant aussi. Et terriblement réaliste.

 

Le Maître du Haut Château, livre de Philip K. DickLe Maître du Haut Château de PHILIP K. DICK

Résumé : 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés. Vingt ans plus tard. dans les Etats-Pacifiques d’Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L’occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. A San Francisco, le Yi King, ou Livre des mutations, est devenu un guide spirituel pour de nombreux Américains, tel Robert Chidan, ce petit négociant en objets de collection made in USA. Certains Japonais, comme M Tagomi, dénichent chez lui d’authentiques merveilles. D’ailleurs, que pourrait-il offrir à M Baynes, venu spécialement de Suède pour conclure un contrat commercial avec lui ? Seul le Yi King le sait. Tandis qu’un autre livre, qu’on s’échange sous le manteau, fait également beaucoup parler de lui : Le poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés. en 1945, auraient gagné la Seconde Guerre mondiale… Premier chef-d’oeuvre de son auteur, Le maître du Haut Château fut récompensé dès sa sortie par le prestigieux Prix Hugo. Il est ici présenté dans une toute nouvelle traduction et augmenté de deux chapitres inédits d’une suite inachevée.

Mon avis : Très mitigé. Je suis encore en plein dedans. J’ai du mal à rentrer dedans : est-ce le style de Philip K. Dick ou m’ai-je fait une fausse joie en comprenant le résumé autrement ?
C’est l’Homme qui m’a parlé de ce livre car il regarde la série dérivée, « The Man in the High Castle », produite par Ridley Scott. Et appréciant les uchronies (principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé), j’ai peut-être imaginé une autre intrigue.
Faîtes vous un avis, parcourez quelques lignes. Je reprendrai ma lecture à un moment donné car l’Homme me certifie que la série est vraiment bien. Le livre doit l’être aussi !

 

Ragdoll, livre de Daniel ColeRAGDOLL de Daniel Cole

Résumé : Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé « Ragdoll », la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf.

Mon avis : Pour les fans de polar, vous-ne-le-regretterez-pas ! Connu grâce à une chronique de Coline qui en parlait l’an dernier, je me l’étais noté. J’ai attendu qu’il sorte en format poche pour l’acheter. Trouvé dans un Relay il y a quelques temps, j’ai démarré sa lecture il y a quelques jours. J’en suis déjà au milieu ! Et j’ai pas attendu de l’avoir terminé pour vous en parler ! C’est bien ficelé, éprouvant, différent. Un corps retrouvé, six victimes identifiées. Nous sommes au cœur de Londres, chaque personnage a une histoire particulière, qui influe de près ou de loin sur l’intrigue. Ils sont rapidement attachants. Le suspense est bien présent au fil des pages, qu’on fait défiler à toute allure car le temps presse. On a envie d’en savoir plus sur les différentes victimes, sur les suspects… et sur ce que réserve le tueur.
Une excellente découverte !

Et vous, quelles sont vos récentes/prochaines lectures ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer...

Aucun commentaire

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.